• Solène Vauclin

Le Pecha Kucha : l'art de pitcher en 6 minutes et 40 secondes

Avez-vous déjà entendu parler du Pecha Kucha ? Ce terme quelque peu curieux provient du japonais et signifie "bavardage". Format de présentation orale révolutionnaire, le Pecha Kucha est l'alternative créative aux Power Point barbants. Son objectif est de présenter un pitch rythmé, complet, concis et surtout, capable de retenir l'attention de son auditoire !


1. La naissance du Pecha Kucha

Le Pecha Kucha a été inventé au Japon en 2003, par des architectes ennuyés par les présentations bien trop longues de certains de leurs collègues. Ainsi, cette technique de présentation est devenue une arme indispensable pour les forcer à présenter leurs projets de la manière la plus concise qui soit.


2. Présentation de la méthode Pecha Kucha

"Concis", c'est bien le mot : le Pecha Kucha est également appelé "the 20x20 technic". La présentation doit donc comporter 20 slides d'une durée de 20 secondes chacune, ce qui équivaut à un pitch de 6 minutes et 40 secondes seulement. Une contrainte qui impose à l'orateur le sens de la narration, du rythme et une véritable structuration. Cette technique s'avère être un véritable atout pour pitcher de manière claire et efficace. Il n'est donc pas étonnant que l'on retrouve le Pecha Kucha lorsqu'il s'agit de présenter un nouveau produit à un client, une innovation, un projet à des investisseurs ou encore de capter l'attention de son public et de lui laisser une bonne impression.


3. Les caractéristiques du Pecha Kucha


Ainsi, si vous êtes convaincus par les avantages du Pecha Kucha et que vous cherchez à vous familiariser avec cet art du pitch, voici certaines caractéristiques indispensables à une présentation réussie :


  • Créativité : les visuels sont forts et accrochent le regard, on retrouve une véritable harmonie graphique.

  • Dynamisme : Il ne faut pas oublier l'objectif principal qui est de capter l'attention de son public. La gestuelle et la voix ne doivent donc pas être négligées. Prenez la parole avec avec conviction et de manière rythmée.

  • Brièveté et sobriété : dixit les présentations longues et les slides surchargées de texte. On se concentre sur quelques mots-clés (voire pas du tout) et des images pleines de sens. Les métaphores peuvent être d'une grande aide !

  • Fluidité et synchronisation : les diapositives défilent au son de votre voix, sans pause ni transition.


Même si cette méthode semble relativement simple, elle requiert en réalité quelques compétences clés dans les domaines de l'art oratoire et du graphisme. Dans l'idéal, le spécialiste du Pecha Kucha devra donc détenir les qualités suivantes :


  • Un esprit de synthèse, lui permettant de supprimer les éléments de moindre importance et de structurer intelligemment son intervention.

  • Une excellente communication orale, qui souligne son aisance face à un public. Élocution impeccable, vocabulaire clair et accessible à tous, maîtrise de la communication non verbale ... Le présentateur doit les manier avec une facilité déconcertante.

  • Des compétences en graphisme : il sait créer ou choisir des visuels pertinents, originaux, percutants et qui illustrent parfaitement ses propos.


4. Concevoir son Pecha Kucha : les 4 étapes à suivre

1. Concevoir la structure de sa présentation : des slides de 20 secondes nécessitent de faire un grand tri dans ses idées afin de ne choisir que les plus essentielles. Pour ce faire, prenez 20 post-it et écrivez une seule idée clé par feuille. Cela permettra de limiter la surcharge d'informations et de délimiter le territoire de votre présentation.


2. Organiser ses idées clés : Vous venez juste des les trier, désormais il faut les organiser afin qu'elles suivent un ordre cohérent et s'enchaînent avec fluidité. Pour faire au mieux, essayez de vous glisser dans la peau de votre audience et n'hésitez pas à user des techniques de story-telling : inspirez-vous des célèbres schémas narratifs, choisissez un personnage et mettez-le en scène, faites appel aux émotions, ne lésinez pas sur les rebondissements ...


3. Illustrer ses idées clés avec brio : 20 diapositives de 20 secondes c'est très peu. Laissez tomber les slides remplies de textes, les effets d'animation vieux jeu et les vidéos au profit de visuels sobres et harmonieux qui s’enchaînent sans encombre. Établissez une charte graphique et tenez-vous y jusqu'à la fin. C'est une des clés pour une présentation mémorable !


4. Travaillez sérieusement votre oral : le Pecha Kucha se fonde sur une présentation de 6 minutes 40 et un changement de diapositive toutes les 20 secondes. Ainsi, une préparation minutieuse est de mise pour que votre texte se synchronise parfaitement avec le défilement de vos slides. Pour autant, synchronisation ne rime pas avec robotisation ou automatisation. Le Pecha Kucha, c'est un bavardage, un son de conversation. Un ton naturel et fluide est donc nécessaire et uniquement possible grâce à une bonne préparation.


Malgré cet article, vous avez encore du mal à vous rendre compte du rendu d'un Pecha Kucha ? Rien de mieux qu'un Pecha Kucha sur le Pecha Kucha :


Solène Vauclin & Sophie Tran

Texte : Stagiaire Webmarketing Calissi et Lyon Can Do It

Vidéo : Sophie Tran

Copyright 2020 - All Right Reserved. ©  Agence Calissi

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Pinterest - Black Circle